A propos des modèles fractals en géographie urbaine et en aménagement : réfutation de l’esthétique et de la norme universelle

Cécile Tannier nous propose ici une réflexion stimulante sur les modèles fractals en géographie urbaine et en aménagement. La plupart des idées émises dans ce billet sont tirées de son mémoire d’habilitation à diriger des recherches intitulé : Analyse et simulation de la concentration et de la dispersion des implantations humaines – Modèles multi-échelles et trans-échelles

Les modèles fractals sont utilisés en géographie urbaine depuis maintenant presque quarante ans, essentiellement pour l’analyse de la forme des villes mais aussi pour la simulation de la croissance urbaine. Les recherches menées dans ce domaine ont significativement contribué à améliorer la caractérisation des formes urbaines et la compréhension de leurs évolutions. En parallèle toutefois, on peut déplorer la circulation d’un certain nombre de mythes, relatifs tant à l’interprétation des résultats d’analyses fractales qu’à l’usage possible des modèles fractals pour l’étude des villes et l’aménagement urbain. Je propose ici de démonter quelques-uns de ces mythes en m’appuyant sur la littérature scientifique dans le domaine. Lire la suite