Archives de catégorie : Méthodes/Epistémologie

Un Data Paper Cybergeo utilisé pour enseigner la modélisation multiniveaux à Quantilille 2023

En juin 2023, nous avons dispensé un module d’une journée sur la modélisation multiniveaux Conversation proposée par :
Clémentine Cottineau, Delft University of Technology et Julie Vallée, UMR Géographie-cités
et les effets de contexte géographiques à l’école d’été Quantilille, dédiée depuis 1987 aux méthodes quantitatives en sciences sociales.

Afin de démontrer l’intérêt de l’analyse multiniveaux et son opérationnalisation avec le langage R, nous nous sommes appuyées sur une base de données de la qualité physique et pédologique des vignobles de Côte d’Or, décrite et détaillée dans le Data Paper suivant publié dans la revue Cybergeo : Continuer la lecture de Un Data Paper Cybergeo utilisé pour enseigner la modélisation multiniveaux à Quantilille 2023

Quelles géographies avec (ou sans) Bruno Latour ?

En 2021, la revue Dialogues in human geography publiait un article de Stuart Elden sur la notion de « terrain », qui permettrait de « discuter la matérialité politique du territoire, et de ses complexités » (Elden, 2021, notre traduction). Conversation proposée par :
Pierre-Olivier Garcia, Université Grenoble-Alpes
Elden y reconnaissait, dans ses efforts passés d’élaboration du concept, un manque de prise en compte la matérialité physique et de ses effets dans la production de l’espace. Une des explications à ce manque était la séparation de la géographie scientifique entre la géographie humaine et la géographie physique. Mais il était convaincu de la capacité de son concept à intégrer cette dimension matérielle de façon non-dualiste.

Continuer la lecture de Quelles géographies avec (ou sans) Bruno Latour ?

Bruno Latour et les géographes

Les nombreux hommages à Bruno Latour ont montré à quel point les communautés par lesquels ses travaux ont été saisis ont été variées. Cela reflète entièrement la façon dont sa pensée a évolué : par problématisations successives, avec de Conversation proposée par :
Valérie November
CNRS, LATTS, Ecole des Ponts.
nombreuses inspirations issues de rencontres avec des chercheurs ou des livres de disciplines très diverses.

Continuer la lecture de Bruno Latour et les géographes

Latour, géographe amateur ?

Le récent décès de Bruno Latour a fait l’objet de nombreux commentaires, soulignant l’importance de son œuvre en anthropologie, en sociologie, ou en philosophie. Conversation proposée par :
David Blanchon & Alexis Gonin, Université Paris-Nanterre, UMR LAVUE, France
Mais, à notre connaissance1, ses travaux n’ont pas ou très peu eu d’échos dans la géographie française, ce qui peut sembler paradoxal, car Latour, surtout dans ses derniers ouvrages, utilise beaucoup « les mots de la géographie » : territoire (de plus en plus à partir de Face à Gaïa 2015), sol, migration, mondialisation, local, voire la « cartographie des controverses »…

Continuer la lecture de Latour, géographe amateur ?

Thérèse Saint-Julien

Nous avons l’immense tristesse de vous faire part du décès de notre collègue et amie Thérèse Saint-Julien, survenu le 24 novembre 2021. Originaire du Béarn, agrégée de géographie, Thérèse a enseigné de 1966 à 1969 au lycée Jean Dautet à La Rochelle. Docteur d’État ès Lettres et Sciences Humaines en 1980 avec une thèse sur la diffusion spatiale des entreprises dans l’ouest de la France, Continuer la lecture de Thérèse Saint-Julien

Astérix et le griffon, bal(l)ade géographique

Si la bande dessinée compte parmi ses héros les plus célèbres bon nombre de journalistes (Tintin, Ric Hochet, Spirou et Fantasio…) et de marins (Condor, Corto Maltese…), les géographes en semblent absents – Conversation proposée par : Jean-Baptiste Bing
Ingénieur projet – Université de Technologie de Troyes, France
en dépit d’une profession qui, elle aussi, pourrait facilement offrir un moyen narratif justifiant des déplacements d’un bout à l’autre de la planète. Serait-ce la faute de St-Exupéry, et de son très (trop ?) célèbre géographe qui, fidèle à son cabinet, laisse le terrain aux voyageurs et aux « explorateurs » ? En tout cas, avec Astérix et le griffon (signé par Jean-Yves Ferri au scénario et Didier Conrad au dessin) [1], cette lacune est – un peu – comblée : Terrinconus, « géographe de César », y est opposé aux trois héros dans les lointaines terres des Sarmates.

Continuer la lecture de Astérix et le griffon, bal(l)ade géographique

Aménagement urbain : l’avenir des fractales

Pourquoi une approche fractale de la ville

Les discussions récentes ou actuelles sur la périurbanisation du fait de sa généralité (sans parler de « gilets jaunes »), la recherche d’une ville plus « durable », une certaine remise en cause des densités dans un contexte pandémique, Conversation proposée par :
Gabriel Dupuy
CRIA UMR Géographie-cités 8504, France
ne changent pas la donne. Il reste grosso modo un accord scientifique sur la réalité des villes et du phénomène urbain. Cela n’empêche pas une variété de points de vue (Bognon. S. et al.). Les utopies des années 1800 ont laissé leurs traces, qu’il s’agisse d’I. Cerda, d’E. Howard, de C. Sitte, d’A. Soria, de F. L. Wright, de Le Corbusier. Dans le passé, l’urbanisme a beaucoup fonctionné sur ces utopies de villes infinies dans lesquelles trouvaient leur place des fragments que l’on pouvait réaliser. Aujourd’hui, de telles utopies ne sont plus crédibles. Continuer la lecture de Aménagement urbain : l’avenir des fractales

Que penser du sens donné à l’artificialisation et à la désartificialisation des sols ?

De nombreuses études et chiffres sur l’artificialisation des sols

En 2015, le CGDD (Commissariat Général au Développement Durable), après consultation du ministère de l’écologie (MEED à l’époque), de l’agriculture (MAAF), de l’ADEME et du conseil scientifique et du comité d’orientation du programme GESSOL, propose ‘de lancer une évaluation critique de l’ensemble des connaissances scientifiques relatives aux déterminants et conséquences de l’artificialisation des sols ainsi qu’aux leviers d’actions éprouvés pour la freiner et limiter ses impacts négatifs’ (extrait du cahier des charges de l’étude). Cette étudeConversation proposée par :
Anne Ruas
Laboratoire LISIS, Université Gustave Eiffel, Paris, France

est alors confiée conjointement à l’Inra (devenue Inrae) et l’Ifsttar (devenue Université Gustave Eiffel), qui ont fait appel à de nombreux scientifiques pour identifier ce que dit la littérature scientifique sur l’artificialisation des sols. Continuer la lecture de Que penser du sens donné à l’artificialisation et à la désartificialisation des sols ?

Les villes et les fractales, éléments de réponse à C. Tannier et P. Frankhauser

Réponse aux billets de C Tannier et de P Frankhauser (Version pdf)

En complément et en opposition partielle avec la réponse de P. Frankhauser [Frankhauser, 2018] au billet de C. Tannier [Tannier, 2018], je tiens à apporter ma modeste contribution au débat. À la différence des deux auteurs précédents qui sont spécialisés depuis longtemps dans le champ de la géographie urbaine via les méthodes et techniques de l’analyse spatiale, et qui furent tous deux mes enseignants lors de mon master recherche en 2006, Conversation proposée par :
Maxime Forriez
Chercheur – HIGHFI – HF-LAB, Paris, France
mes travaux analysent la fractalité globale observable sur les objets géographiques dans un cadre théorique inédit [Forriez, 2010] [Forriez et al., 2010]. De fait, mon opinion couvre un domaine beaucoup plus large et plus ambitieux de par son extrême généralité. Afin de ne pas digresser, je me contenterai de faire une analyse linéaire du texte de C. Tannier. Néanmoins, ce texte exposera bien une posture scientifique engagée.

Continuer la lecture de Les villes et les fractales, éléments de réponse à C. Tannier et P. Frankhauser

Migrations et sélections de populations

Le CGET vient de publier le rapport 2018 de son Observatoire des territoires, qui traite des mobilités résidentielles en France, mesurées précisément entre 1968 et 2014. Préparé sous la direction de Brigitte Baccaïni, l’ouvrage de 121 pages apporte des précisions importantes sur les conséquences territoriales et sociales des changements de logement. Il est assez bien connu que les régions Conversation proposée par :
Denise Pumain
Laboratoire Géographie-cités, Paris, France
du sud-ouest sont devenues les plus attractives au cours des dernières décennies, tandis que les régions du grand quart nord-nord-est, tout en retenant leurs habitants, perdent relativement de la population du fait d’une faible attraction sur les migrants. Mais le rapport insiste sur un résultat encore plus préoccupant pour le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires, qui souligne la tendance des mouvements migratoires à réduire la mixité sociale, à toutes les échelles de l’observation des territoires. Les migrations non seulement reproduisent mais aussi accentuent les inégalités spatiales de la répartition des catégories sociales. Le rapport s’inquiète aussi des difficultés des populations moins diplômées, qui peinent d’autant plus à trouver un emploi qu’elles sont mobiles, alors que la tendance est inverse pour les plus diplômés. Continuer la lecture de Migrations et sélections de populations

Compter, classer, catégoriser

Cette année la JIG (journée des jeunes chercheur-es de l’Institut de Géographie) propose un appel à communication pour questionner la tension entre catégorisation et hiérarchisation. La journée aura lieu le mercredi 3 avril et aura pour invitée d’honneur Denise Pumain. Vous trouverez ci-dessous l’AAC tel qu’il est communiqué sur les listes de diffusion, aussi, n’hésitez pas à le partager (auprès des masterant-es, doctorant-es et post-doctorant-es de votre connaissance).

Continuer la lecture de Compter, classer, catégoriser

Fractales, tissus urbains et aménagement – quelques précisions

Pierre Frankhauser, en répondant point par point au billet de Cécile Tannier du 12 mars, complète sa discussion et apporte d’autres éléments au débat:

Les tissus urbains sont-ils fractals ? Existe-t-il un processus général qui génère des tissus urbains fractals ? Les modèles fractals sont-ils utiles dans le contexte d’aménagement ? Ces questions, récemment posées, incitent à rappeler que cette approche, par ses propriétés intrinsèques, permet d’introduire une lecture différente de l’organisation spatiale des villes et de contribuer autrement au débat sur l’existence ou non de « lois » ou de l’utilité de « normes » dans ce contexte. Continuer la lecture de Fractales, tissus urbains et aménagement – quelques précisions

Redécouvrir Albert Demangeon

Après avoir organisé une journée d’études consacrée au géographe Albert Demangeon, la Bibliothèque Mazarine présente une exposition. Intitulée Albert Demangeon (1872-1940) : Méthodes, archives et combats d’un géographe de plein vent, elle permet d’admirer de nombreusesConversation proposée par :
Denis Wolff
Laboratoire Géographie-cités, Paris, France
archives que la famille et les descendants de l’illustre géographe y ont déposées : on y découvre des carnets de terrain, des photographies, des dessins, des manuscrits, des notes de lecture, une correspondance très riche…

Cette exposition révèle la diversité de son œuvre comme de ses terrains de recherche Continuer la lecture de Redécouvrir Albert Demangeon

Waldo Tobler (1930-2018)

From 1956, when he first published, to his passing on 20 February 2018, the teaching and publications of this Professor Emeritus had a major impact on several generations of geographers and cartographers. His work lives on since he is currently being rediscovered by some researchers and we can only wish for it to continue for a long time as Waldo Tobler has profoundly renewed and transformed cartography. He truly contributed to making cartography Conversation suggested by :
Colette Cauvin-Reymond

a full-blown scientific discipline, a status that was acknowledged at the Vienna conference in 1975. Continuer la lecture de Waldo Tobler (1930-2018)

Waldo Tobler (1930-2018)

De 1956, date de sa première publication, au 20 février 2018 où Waldo Tobler nous a quittés, ce professeur émérite a marqué par ses écrits et ses enseignements plusieurs générations de géographes et de cartographes, et ceci par vagues successives, puisqu’il semble que certains chercheurs le redécouvrent actuellement. Ceci devrait continuer longtemps – et nous ne pouvons que le souhaiter – car ce chercheur a complètement renouvelé, Conversation proposée par :
Colette Cauvin-Reymond
France
Also available as an English conversation here

transformé la cartographie et a réellement contribué à ce que cette discipline ait une place à part entière en tant que science ainsi que ce statut lui a été reconnu au colloque de Vienne en 1975. Continuer la lecture de Waldo Tobler (1930-2018)