Vers un néo-mandarinat ?

Dans un texte qui n’engage en rien la revue Cybergeo mais qui participe des nombreuses réflexions suscitées par le cinquantenaire de mai 1968, Bernard Elissalde, Professeur émérite à Université de Rouen (UMR IDEES, bernard.elissaldeatuniv-rouen.fr ) a souhaité partager un point de vue sur certaines pratiques universitaires, qui ne concernent pas que la géographie mais l’ensemble des sciences humaines et sociales.

Il y a tout juste cinquante ans, les étudiants dénonçaient, entre autres choses, des structures universitaires archaïques et pourfendaient le poids des « mandarins » dans les cursus de formation ou de recherche. Qu’en est-il aujourd’hui ? A en croire plusieurs articles de presse (1), l’attention du grand public devrait être attirée sur la persistance, ici ou là, de dérives inacceptables. Là où se réalisent la production et la transmission des connaissances, assurées par des personnes affichant des professions de foi progressistes, et se référant à des valeurs universelles, cohabiteraient des méthodes contestables dans le recrutement et la gestion des carrières des personnels. Lire la suite