Redécouvrir Albert Demangeon

Denis Wolff, spécialiste des travaux de ce « géographe de plein vent », nous informe :

Après avoir organisé une journée d’études consacrée au géographe Albert Demangeon, la Bibliothèque Mazarine présente une exposition. Intitulée Albert Demangeon (1872-1940) : Méthodes, archives et combats d’un géographe de plein vent, elle permet d’admirer de nombreuses archives que la famille et les descendants de l’illustre géographe y ont déposées : on y découvre des carnets de terrain, des photographies, des dessins, des manuscrits, des notes de lecture, une correspondance très riche…

Cette exposition révèle la diversité de son œuvre comme de ses terrains de recherche, et témoigne de son inscription dans l’école française de géographie, notamment par sa thèse sur la Picardie puis sa participation à de grandes œuvres, telles la Géographie universelle. Elle dévoile certaines de ses méthodes, telles les enquêtes par questionnaires, et son inscription dans l’actualité de son époque. Elle démontre enfin son intérêt constant pour la pédagogie.

A cette occasion, un ouvrage a été édité qui n’est pas un catalogue mais reprend nombre de documents présentés dans l’exposition (cf. ci-contre) ; sa recension paraîtra prochainement dans Cybergeo. Un dossier de presse a également été réalisé. Rappelons que la liste des écrits de Demangeon avec leurs comptes rendus est déjà parue dans Cybergeo.

Visiter cette exposition, c’est aussi découvrir une bibliothèque splendide face à la Coupole et à la Seine. Elle dure jusqu’au 4 mai. L’entrée y est libre pendant les heures d’ouverture. Voir tous les renseignements pratiques sur le site de la Bibliothèque Mazarine.

 

Waldo Tobler (1930-2018)

Colette Cauvin-Reymond, le 10 mars 2018, analyse la contribution essentielle d’un des grands créateurs de la cartographie scientifique.

De 1956, date de sa première publication, au 20 février 2018 où Waldo Tobler nous a quittés, ce professeur émérite a marqué par ses écrits et ses enseignements plusieurs générations de géographes et de cartographes, et ceci par vagues successives, puisqu’il semble que certains chercheurs le redécouvrent actuellement. Ceci devrait continuer longtemps – et nous ne pouvons que le souhaiter – car ce chercheur a complètement renouvelé, transformé la cartographie et a réellement contribué à ce que cette discipline ait une place à part entière en tant que science ainsi que ce statut lui a été reconnu au colloque de Vienne en 1975. Lire la suite