Faut-il institutionnaliser l’ECTQG?

Le 20e Colloque Européen de Géographie Théorique et Quantitative s’est tenu à York, du 7 au 11 septembre 2017. Organisé par nos collègues de l’université de Leeds, Michelle Morris, Mark Birkin et Nick Malleson, il a réuni environ 80 participants issus de 20 pays différents, une grande majorité d’Européens mais  aussi quelques collègues du Canada, du Chili, des Etats-Unis, du Nigeria, de Russie et de Tunisie. La qualité des interventions ne laisse aucun doute sur la vitalité de cette non-institution, complètement informelle et auto-organisée, qui tient colloque tous les deux ans depuis 1978 ! Au moins deux articles parus dans Cybergeo en commentent l’importance et la durabilité, ainsi que les significations les plus saillantes, celui  de David Unwin en 1999 et celui de Sylvain Cuyala en 2016. Nous retiendrons de celui de York en 2017 un hommage aux travaux de Sir Alan Wilson, et des « Wilson’s boys » (John Stillwell, Frank Southworth, Martin Clarke, Mark Birkin, Michael Batty), les travaux du CDRC (Consumer Data Research Center), des applications innovantes en géographie de la santé, notamment issues du réseau de l’ESRC pour l’étude de l’obésité, complétées par une conférence d’Anne Vernez-Moundon. Et une diversité de présentations de jeunes chercheurs, toutes passionnantes, à découvrir peut-être un jour dans Cybergeo ? Notre blog est ouvert à la discussion de propositions de sessions thématiques pour la prochaine réunion, organisée par Geoffrey Caruso de l’Université de Luxembourg. A vos plumes !

Denise Pumain,  18 septembre 2017


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *